Notre Profession :

  • Il y a une cinquantaine d'années, vers 1965, notre profession était composée de quelques sociétés qui étaient en fait une dizaine de gros établissements assurant une vraie fabrication des produits qu'ils proposaient. Ils réalisaient eux-mêmes la confection des toiles à stores, la fabrication des bras ainsi que celle des éléments entrant dans la composition mécanique des stores en toiles. C'était déjà le cas de notre société.

  • Aujourd'hui, dans notre département très peu de ces gros établissements ont survécu. Au contraire, notre profession s'est agrandie et prés de 250 petites sociétés la composent maintenant, en ayant perdu peu à peu la spécialisation d'antan, la connaissance et l'amour de ce métier artisanal.

  • Très peu de sociétés actuellement présentes sur le marché peuvent se prévaloir, sans complexes, de l'appellation de "fabricant – installateur". En effet, la plupart des sociétés actuelles savent mesurer et vendre leurs produits, mais contrairement au passé, elles n'en assurent plus du tout la fabrication, la confiant à des tiers délocalisés en occasionnant pour le client non seulement des délais de livraisons plus longs, mais un service après vente vulnérable, difficile à assurer au fil des jours que cela soit pendant ou après les périodes de garanties.

  • Ces sociétés opportunistes dont certaines se montent en début d'année pour se démonter à l'automne, ne peuvent offrir qu'un maigre service à leur clientèle devenue exigeante, ayant perdu toute leur autonomie et leur indépendance de fabrication.
    En plus, beaucoup de ces sociétés n'existent que par leur présence dans les pages jaunes ou dans des journaux gratuits, sans même avoir pignon sur rue et pouvoir accueillir chaleureusement leur clientèle.

  • Dans le département des Alpes Maritimes, nous ne sommes donc plus que cinq sociétés environ à assembler et à confectionner entièrement les toiles à stores, cela pour la plus grande satisfaction de nos clientèles respectives.

Venez nous rendre visite et soyez les bienvenus.